Désinformation, il faut être vigilant,
et agir quand il le faut

Appel à la contre-attaque

Marre de se plaindre des medias antisémites et anti-israeliens ? Maintenant nous allons contre-attaquer!
Comment? En inondant les médias par nos réactions:
- Chaque fois que les mots "colons", "colonies", "occupation" , "implantations illegales" , "activistes au lieu de terroristes" apparaissent, réagissez par lettre, par Mail, par téléphone.
- Contactez tous les groupes Facebook auxquels vous appartenez et diffusez cet appel afin que leurs membres aussi réagissent. (SUITE DES LETTRES ENVOYÉES AUX MÉDIAS DU QUÉBEC) (en voici d'autres, 1, 2, 3, 4, )
- Demandez aux membres de ces groupes Facebook auxquels vous appartenez, de diffuser cet appel dans leurs groupes et ainsi de suite...(effet boule de neige)
-Commencez à collectionner les adresse mails de tous ceux que vous connaissez afin de constituer votre réseau personnel et afin de les inviter à participer à ces actions. Quand j'ai commencé j'avais 20 adresses, j'en ai maintenant 180.
- Le but : Que les médias recoivent des centaines voire des milliers de réactions. Ne dîtes pas que cela ne sert à rien, c'est faux: Plusieurs actions de ce type ont démontré leur valeur! (voir le blog de David Ouellette)

Edmond Richter the Tiger

COMBATTRE LA DÉSINFORMATION QUELQUES CONSEILS, ........COMMENT AGIR
Par Edmond Richter

Cliquez-ici: ci-joint lettre-type + documentation à leur envoyer

Extrait de : DÉTRUIRE LES MYTHES – MIEUX COMPRENDRE GUIDE D’ACTION DE LA COMMUNAUTÉ JUIVE DE MONTRÉAL Cliquez ici pour le document au complet 

En tant que consommateurs de nouvelles, en particulier de celles qui ont trait à Israël, nous avons tous un rôle à jouer en vue d'obtenir la couverture médiatique la plus exacte et la plus équitable possible. Bien entendu, il y aura toujours des articles, des images ou des éditoriaux qui ne reflèteront pas nos propres points de vue; les nouvelles ne sont censées ni promouvoir ni défendre une opinion. Lorsqu'un journal publie une photographie trompeuse, un titre qui comporte des erreurs factuelles ou un éditorial avec des hypothèses erronées, ce sont des faits qui sont déformés et, c'est là manquer de respect envers le public.

...Lorsque les médias se trompent, FAITES-LE SAVOIR. Voici les questions que vous devez vous poser sur la manière dont les journaux, la télévision et la radio couvrent la situation au Moyen-Orient :

Quelles sont les sources?
Prêtez une attention particulière au point de vue politique de la personne-ressource interrogée dans le reportage. Pour obtenir une vision plus juste et plus équitable de la situation, les médias se doivent d'étendre leur éventail de sources d'informations, sinon ils risquent de n'être que les porte-parole des autorités établies. Insistez pour que le journaliste fasse appel à une grande variété de sources, et mieux encore, offrez-leur des listes de personnes-ressources de la communauté, expertes sur la question. Sous quel angle les faits sont-ils rapportés? Une couverture politique mettra souvent l'accent sur les effets de la nouvelle sur le monde politique et sur celui des affaires, et négligera de parler des personnes directement affectées. Exigez que l'on donne la parole aux personnes directement touchées.

Applique-t-on deux échelles de valeurs ?
Les médias appliquent-ils deux mesures aux différentes parties ? Les Palestiniens de plus de 20 ans qui sont touchés après avoir lancé des cocktails molotovs sur des soldats israéliens, sont régulièrement qualifiés d' « enfants tués ou visés par les soldats israéliens », alors que les soldats israéliens qui n'ont pas encore 20 ans et qui sont blessés en se défendant, sont considérés comme des «adultes tués au combat ». Les Palestiniens ayant commis des attentats-suicides sont vus comme des « militants », alors que les colons israéliens sont des « terroristes israéliens ». Dénoncez ces deux échelles de valeurs différentes en donnant un exemple similaire ou en citant une histoire qui a été rapportée de façon différente par les médias. Démontrez que les étiquettes donnent au public des impressions inexactes sur la question, le conflit ou la communauté.

Y a-t-il une mise en contexte suffisante ?
La couverture des actes de violence dans les « territoires » traite rarement des raisons qui ont conduit à la situation actuelle. Par exemple, dans l'histoire de l'enfant palestinien tué, on ne fait pas mention du fait que l'enfant se trouvait parmi un groupe de Palestiniens qui tiraient sur des soldats israéliens avec des Kalachnikovs, qui lançaient des cocktails molotovs et des pierres. Donnez-leur le contexte. Communiquez avec le journaliste ou écrivez une lettre au rédacteur en chef avec l'information pertinente.

La manchette et l'article sont-ils concordants?
En général, les titres en manchette ne sont pas écrits par le journaliste. Étant donné que de nombreuses personnes ne font qu'un survol des grands titres, les titres trompeurs peuvent avoir une résonance significative. Appelez ou écrivez au journal et dénoncez les titres trompeurs ou inexacts.

Les articles sur des questions importantes occupent-ils la place qu'ils méritent?
Prêtez attention à l'endroit où apparaissent les articles. Les articles de journaux qui sont publiés sur les pages les plus lues (la une et les éditoriaux), ainsi que les émissions exclusives à la télévision et à la radio, ont beaucoup d'effet sur l'opinion publique. Lorsque vous voyez un article à la page D12 qui vous semble important, appelez et faites-le savoir au journal. Faites comprendre au journal l'importance que ce sujet revêt pour vous et exigez que les sujets importants obtiennent une bonne couverture.

Comment communiquer avec les médias (voir la liste des médias plus bas)
Les journalistes et éditorialistes sont relativement sensibles aux réactions de leur lectorat ou auditoire. Souvent, ils publient ou lisent en onde le courrier qu'ils reçoivent. Il est certain qu'ils prendront en considèration la réaction de leur public lors de la préparation et de la sélection de leurs prochaines nouvelles.
Par conséquent, vos lettres au rédacteur en chef pondérées et pertinentes, ainsi que vos appels et courriels, sont absolument essentiels à la promotion d'une couverture médiatique exacte et juste de la situation en Israël.
Vous n'êtes pas obligés d'écrire une lettre parfaite; toutes les personnes qui écrivent aux journalistes ne désirent pas nécessairement que leurs lettres soient publiées. Même une simple phrase écrite à la main peut s'avérer utile. Si vous prenez le temps d'écrire une lettre individuelle, pensez à adresser une copie à deux ou trois personnes différentes, par exemple au journaliste, à son rédacteur en chef ainsi qu'à la rédaction.
Lorsque vous écrivez aux journalistes, tenez-vous-en aux faits et évitez les sarcasmes.
Ne proférez pas de menaces, cela risque plutôt de les conforter dans leur position. Parlez-leur dans le langage qu'ils ont été formés à comprendre : incitezles à être responsables, professionnels et à avoir un point de vue plus équilibré et plus ouvert aux différentes sources.

Défier les journaux
Si une seule lettre sur un sujet donné est envoyée, ses chances d'être publiée sont très minces car elle ne sera pas considérée comme reflétant l'opinion générale. Si les salles de rédaction se retrouvent inondées de lettres émanant de plusieurs personnes qui dénoncent la même situation, une ou deux d'entre elles seront très probablement publiées. Ainsi, même si votre lettre ne se retrouve pas dans les journaux, soyez assurés qu'elle aura permis la publication d'une lettre similaire. Les sondages auprès des lecteurs de journaux ont révélé que la page du courrier des lecteurs était la plus lue du journal. C'est également la page qui sert à nos dirigeants de baromètre de l'opinion publique. Voici quelques éléments à retenir :

• Insistez sur un seul aspect (ou deux) dans votre lettre ou fax. Énoncez le fait clairement, de préférence dans la première phrase.
• Écrivez une lettre qui soit bien à propos. Si vous ne faites pas référence à un article,à un éditorial ou à une lettre précise paru récemment dans le journal, faites un lien entre le sujet de votre lettre et un événement récent.
• Évitez d 'attaquer les médias en général ou un journal en particulier.
• Vérifiez les exigences du journal auquel vous écrivez pour ce qui est des lettres. (Deux courts paragraphes sont généralement acceptés.) Vous devez également signer la lettre et indiquer votre nom ainsi que votre adresse et numéro de téléphone.
• Si votre lettre n'est pas publiée, une autre traitant du même sujet le sera peut-être.
• Si votre lettre n'est pas publiée dans la semaine ou les deux semaines suivantes, communiquez avec la rédaction du journal.
• Un nombre grandissant de journaux télévisés (CFCF12, 5 sur 5) sollicitent également des lettres de leur auditoire. Répondez aux questions. N'oubliez pas ces réseaux.
• Veuillez envoyer copie de votre lettre (qu'elle ait été publiée ou non) au CJC ou au CIC.

Défier les émissions interactives (TV ou Radio)
1. Écoutez-les. Vous pourriez entendre des choses qui vous déplaisent, mais quelqu'un doit bien le faire.
2. Enregistrez-les. Parfois l'auditeur fidèle d'un(e) animateur(trice) d'une émission est le seul à saisir les choses les plus choquantes qu'il ou qu'elle a dites. Vous devrez être en mesure de révéler ce qui a été dit avec exactitude. Enregistrez l'émission si possible.
3. Dressez la liste des propos les plus condamnables. Écrivez-les si vous le pouvez. Il est moins coûteux et plus facile de distribuer des écrits que des cassettes vidéo. Avoir une page entière de citations incite à agir rapidement. Une cassette des pires « énormités» peut également s'avérer utile.
4. Informez autour de vous ceux qui se préparent
à agir. Si vous avez un groupe de personnes intéressées, vous pourriez créer une chaîne de courriels, de numéros de téléphone et de fax. Contactez-nous au CJC ou au CIC pour nous faire part de votre initiative.
5. Appelez l'émission. Appelez la ligne interactive durant l'émission et contestez les propos des invités directement. Il suffit généralement de peu pour démontrer l'absurdité de certains propos fanatiques.
6. Écrivez des lettres aux gérants ou propriétaires des stations. Si l'animateur n'est pas sensible aux critiques, ceux qui dirigent la station se doivent de connaître le caractère offensant du programme. Le fanatisme sous toutes ses formes croît quand il n'est pas dénoncé. Engagez-vous à le combattre pour que les voix de la tolérance soient entendues.


Extrait de : DÉTRUIRE LES MYTHES – MIEUX COMPRENDRE GUIDE D’ACTION DE LA COMMUNAUTÉ JUIVE DE MONTRÉAL "Détruire les Mythes" cliquez ici pour télécharger le document

MYTHES ET REALITES DES CONFLITS DU PROCHE-ORIENT: Gratuit: Le livre complet 319 pages en ligne en format PDF Toutes les questions et réponses
· Il s'agit d'un livre exceptionnel, clair, simple, sous forme de questions-réponses.
· C’est le meilleur argumentaire du militant juif.
· Il regorge d'arguments parfaitement documentés à opposer aux détracteurs de l'état d'Israël........Cliquez ici.........

· Institut d’études stratégiques pour le Moyen-orient: Une imposture bien montée.......Cliquez ici.....

Société Radio-Canada
Ombudsman des Services français
Bureau 2315
C.P. 6000, succ. centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3A8
Téléphone : (514) 597-4757
Télécopieur : (514) 597-5253 
Mr. Pierre Tourangeau Ombudsman Radio-Canada
ombudsman@radio-canada.ca 
http://www.radio-canada.ca/ombudsman/index.shtml 

La Presse,
Courrier du lecteur :
7, rue Saint Jacques,
Montréal, Quebec, H2Y 1K9,
Tél : (514) 285-7070
Télec : (514) 285-6808 
La Presse
commentaires commentaires@lapresse.ca 
La Presse redaction redaction@lapresse.ca
Pierre-Paul La Presse Gagné edito@lapresse.ca
 Forum@lapresse.ca

Le Devoir,
Courrier du lecteur
2050 rue Bleury,
Montréal, Que H3A 3M9
Tél : (514) 985-3333
Télec : (514) 985-3360
redaction@ledevoir.com
http://www.ledevoir.com/le-devoir/nous-joindre

 

Global Television,
81 Barber Greene Road,
Toronto, Ontaro, M3C 2A3,
Tel: (416) 446-5460
Télec : (416) 446-5447 viewercontact@globaltv.com
morningnews@globaltv.com

CJAD,
1717 boulevard René-Lévesque Est Montréal (Québec) H2L 4T9
Tél : Studio Line: 514-790-0800 & 514-989-2523 cbury@cjad.com
http://www.cjad.com/contactus.aspx
Télec : (514) 989-3847; gord.Sinclair@cjad.com 

Journal de Montréal,
Courrier du lecteur,
4545, rue Frontenac,
Montréal, Québec, H2H 2R7
Tél : (514) 521-4545
Télec : (514) 521-4416
jdm.transmission@quebecormedia.com
info@journalmtl.com

TVA, (Télé Métropole)
1600 blvd. de Maisonneuve est,
Montréal, Québec, H2L 4P2,
Tél : (514) 598-2869 Télec : (514) 598-6073
nouvelles@TVA.ca
http://tva.canoe.ca/contactez-nous

The Montreal Gazette,
Letters to the Editor
250 St. Antoine St. West,
Montreal Quebec, H2Y 3R7
Tél : (514) 987-2222
Télec : (514) 987-2639
letters@thegazette.southam.ca

National Post,
365 Bloor St. East, 3rd Floor
Toronto, Ontario M4W 3L4
Tél : (416) 383-2300 - 1-800-267-6568
Télec/Fax: 416-383-2305
letters@nationalpost.com
http://news.nationalpost.com/contact

CBC National Television,
Esther Enkin
Ombudsman CBC
P.O. Box 500, Station A
Toronto, Ontario M5W 1E6
Fax: 416/205-2825
Tel.: 416/205-2978
http://www.cbc.ca/ombudsman/ ombudsman@cbc.ca

98,5 fm - Montreal
800 Rue de la Gauchetière Ouest, bureau 1100
H5A 1M1 Montréal (Québec)
http://www.985fm.ca/contacts.php

Journal Métro
1100 boulevard René-Lévesque Ouest 24e étage
Montréal, Québec H3B 4X9
Tel.: 514-286-1066 Fax:514-286-9310
opinions@journalmetro.com

 

 

Désinformer, c’est aussi ne pas informer, ou informer sur une des parties prenantes au conflit. Désinformer c’est aussi changer la chronologie des événements sous le prétexte de ne rapporter que la nouvelle du jour. Par exemple, en 20 lignes : « Aujourd’hui Israël a attaqué ……. et plus loin en tout petit, presque accessoirement en trois mots : « en représailles à un lancement de roquettes la veille ». Il faut voir et surtout vérifier si la veille, la station ou le journal a reporté dans ses nouvelles le lancement des roquettes en question. Probablement que non.
Autre exemple : à la suite d’un lancement de « roquettes » palestiniennes, certains journalistes appellent l’événement un « échanges de tirs ». L’agressé (Israël) est mis dans le même sac que l’agresseur (les Palestiniens). Vous remarquerez aussi que la plupart du temps les roquettes deviennent « artisanales » sans égars à celui ou celle qui la reçoit sur la tête. Presque toujours, les seules fois où l’on apprend qu’une ou des « roquettes artisanales » ont été lancées, c’est quand Israël riposte.

Ne relâchez pas votre vigilance, les désinformateurs sont très subtils.

Aussi, lors d’interviews de dénigreurs ou d’ennemis d’Israël, lorsque le présentateur laisse l’invité dire des faussetés à l’endroit d’Israël sans le reprendre ou lui faire remarquer ceci ou cela, c’est un peu comme acquiescer à tout ce que le représentant des ennemis d’Israël déblatère. Pour être équitable, il faudrait que le poste offre autant de temps à une personnalité pro-Israël.

Une autre forme de désinformation consiste à faire semblant de donner la parole à "un Juif ". Par exemple, inviter une personne qui ne représente que les vues d’une infime minorité de la communauté Juive, soit en Israël ou au Canada, et faire croire ainsi que l’échange a été équitable.

Soyez vigilant, la désinformation c’est aussi « oublier » d’informer.

Certaines chaînes de télévision ont une banque de noms « d’experts » sur le Moyen-Orient dont les vues sont connues pour être nettement pro arabo-palestiniennes, pour ne pas dire anti-Israéliennes ou simplement « anti-sioniste ». Assurez vous que cela change.

Protestez, écrivez des lettres et fournissez leurs des noms. Envoyez une copie conforme aux membres du gouvernement en place. Si vous ne dites rien,.....rien ne changera.

Liste des députés: Québec Ottawa
CRTC Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes Le CRTC est un organisme indépendant chargé de réglementer les réseaux de radiodiffusion et de télécommunications du Canada. Il rend compte au Parlement par l’intermédiaire de la ministre du Patrimoine canadien L'honorable Mélanie Joly.....Cliquez ici..... .
Liste des journeaux du Québec <....Cliquez ici.....
Tous les journaux du monde entier >...Cliquez ici...

USA Media of the United States 

UN CAS FLAGRANT DE DÉSINFORMATION
Les images disent-elles toujours la vérité ?

Liens utiles pour ceux veulent combatre la désinformation:

« standwithus » offre un grand choix de brochures disponibles dans plusieurs langues. ...Cliquez ici... & aussi ......ici......

Honest Reporting Canada en Anglais ...Cliquez ici....

MODIA Les formes multiples de l'antisémitisme et du terrorisme actuels et Comment fonctionne la désinformation visuelle dans les medias contre Israël ...Cliquez ici...

Site de l'UPJF un bouquet d'articles sur la desinformation...Cliquez ici...

Sur le site des Amitiés Québec Israël Descendez jusqu'à la rubrique « DÉSINFORMATION » ....Cliquez ici.....

"Il est bien connu qu'une image en dit plus qu'un millier de mots - Mais les images disent-elles toujours la vérité? 
Pas toujours. 
Cette photographie de l'agence Associated Press a été publiée par le New York Times et le Boston Globe, soi-disant pour illustrer le passage à tabac d'un Palestinien par un policier israélien. Le fait que cette photo semble nous rapporter est celle d'un policier brutal, armé d'une matraque
,......Lire la suite........
Rompre le silence pour désinformer et tromper l’opinion Par Freddy Eytan.....Cliquez ici.......

Watch: Ban Ki-Moon admits UN anti-Israel bias

Regardez: Ban Ki-Moon admetre l'anti-Israël biais de l'ONU

 

L'affaire Al-Dura ou la plus grande arnaque médiatique des temps modernes.

Tout sur l'affaire Al-Dura: ........Cliquez ici...........
La sinistre affaire Al Dura : un livre révèle tout ......Cliquez ici......
Affaire al Dura : les 10 ans de mensonges de France 2 et de Charles Enderlin par Philippe Karsenty  ....Cliquez ici.....

2 vidéos clip sur la plus grande arnaque médiatique

Pallywood en action

Détail des séquences d'un tournage Palliwoodien

Palestinian terrorists use UN Ambulance to run away Des terroristes palestiniens utilisent l'ambulance de l'ONU pour fuir
Israelis Check A Palestinian Ambulance. You never know what you'll find in an ambulance. Vérification d'une ambulance. Vous ne savez jamais ce que vous trouverez dans une ambulance palestinienne.
Hamas Lies ? Dead Bodies that Move ? Propaganda Gone Wrong - You Decide Mensonges du Hamas ? Des cadavres qui bougent? Propagande qui a mal tourné ?
- A vous de décidez
An Arab father sends his three year old son to confront the Israeli border police, while shouting at the solders to "shoot the child".  Un père arabe envoie son enfant de 3 ans devant la police des frontières, sans aucun état d'âme en criant : "TUEZ LE"
Regarder comment le père oblige son fils à jeter des pierres sur les soldats,
Sur coolamnews.com:
Un père palestinien pousse son fils et crie : « Tuez-le ! » Comment Tsahal va réagir ?
UNE AUTRE DÉMONSTRATION DE LEURS MISES EN SCÈNE PALLYWOOD  ANOTHER DEMONSTRATION OF THEIR FAKE STAGING Pallywood style
Pallywood:
Watch this video showing 2 Young Palestinians supposedly Killed By Israeli Army
Pallywood : Cette Vidéo Montre Soi-Disant 2 Jeunes Palestiniens Tués Par l’Armée Israélienne
Look behind the scenes of the lies industry in the PA territories:
An elderly woman pretending to cry for the cameras while her daughter looks laughingly.
Les coulisses de l'industrie du mensonge en territoire Palestinien:
Une femme âgée faisant semblant de pleurer pour les caméras tandis que sa fille la regarde en riant.

Enfin pour une fois…CNN admet

 

Radio-Canada pris en flagrant délit de désinformation, voyez l’extrait du Téléjournal.
" "NOUVEAUX COLONS" " (Le fichier sera téléchargé sur votre ordinateur).
Vous remarquerez, après l’annonce de la présentatrice, juste en début du reportage au bas de l’écran, l’épithète « nouveau colon » que Radio-Canada a choisi pour les nouveaux immigrants à destination d’Israël. À ma connaissance c’est la seule et unique fois ou notre « chère société d’État » n’a pu comme d’habitude noyer le poisson. Cette fois-ci, elle n’a pas eu d’autres alternatives que de se rétracter.
Radio-Canada: Immigrants to Israel are "Settlers".

 

Réinformation avec David Ouellette

SUITE DES LETTRES ENVOYÉES AUX MÉDIAS DU QUÉBEC
(lettres de juillet à décembre 2003)